Notre nectar du nord local c´est le genièvre, et bien le Brennivin est un peu à l´islande ce que le genièvre est à Wambrechies : une source d´ivresse et de maux de crâne matinaux, mais aussi un bon substitut à l´essence pour les tracteurs locaux.

La bouteille ici présentée de Brennivin est en plastique (déception - mais un emballage verre est disponible sur le marché local) et un tantinet réminiscente d´un quelconque bain de bouche. Son étiquette, nous explique-t-on au dos du packaging, aurait dû avoir pour vertu première d´en limiter l´attraction, et donc la consommation auprès des poivrots locaux. Elle a juste contribué au petit nom que lui donnent les islandais : "la mort noire". Pour information, le brennivin titre à 37,5°, et il réputé produit à partir de patate, même si l´emballage ne fait pas mention de composition. Tchin tchin !