In Vitro est un label du Nord de la France plutôt orienté electro-abstract-break-drill´n´bass, ce qui en fait un cousin pas si éloigné que ça des Planet Mu, Rephlex, Skam et autres Schematics. Bref c´est du sérieux, avec par exemple les sorties de Deework et Subjex (déjà repéré chez Bedroomresearch.com) qui sculptent chacun à leur façon des rythmiques épileptiques dans la masse sonore d´une électro libérée de tout formatage. Bleeps, Glitches et Breakbeats déboulent en avalanches. Cela pourrait être insupportable si ces deux têtes brûlées et chercheuses ne possédaient un sens du fun imparable, directement hérité des grandes heures des raves sauvages organisées par Richard D James il y a bien longtemps dans ses Cornouailles natales. Dans un registre plus downtempo, In Vitro propose également un album de Cosmicpocket, pour une électro aussi douce et foetale que celle de Subjex est explosive. L´album de Fazz-l évolue dans des eaux nettement moins pastels, avec un trip hop sombre et mystérieux qui joue la carte de l´oppressement, évoluant dans les atmosphères anxiogènes d´Amon Tobin ou Flanger. Parmi les prochains albums annoncés on retiendra ceux du brillant électronicien lillois Tep et du mythique Eight Frozen Modules. In Vitro reste un label à suivre collé-serré. www.invitrorecords.com